Successions : partage / Inheritance : division

Le partage est la phase ultime de la succession, le moment où les biens successoraux sont transférés aux héritiers.

The division is the ultimate phase of the estate, the moment when the estate property is transferred to the heirs.

 

Réserve héréditaire / Inheritance reserve

 

Les biens successoraux à partager, s’agissent bien entendu des biens dont la personne décédée était propriétaire au moment du décès.

The estate property to divide, consists of property owned by the deceased person at the time of death.

 

Mais les biens successoraux à partager, peuvent aussi comprendre des indemnités dues par de personnes qui ont reçu des donations ou legs excessifs de la personne décédée.

But the estate property to divide, may also include indemnities due from persons who received excessive donations or legacies from the deceased person.

 

En effet, la loi protège les descendants (enfants, petits enfants) de la personne décédée contre une générosité excessive faite par la personne décédée, en leur accordant une “réserve” dans le patrimoine laissé.

Indeed, the law protects the descendants (children, grandchildren) of the deceased person against an excessive generosity made by the deceased person, by conferring upon them a “reserve” in the property left.

 

S’il n’y a pas de descendants, alors le conjoint survivant de la personne décédée bénéficie de cette réserve.

If there are no descendants, then the surviving spouse of the deceased person benefits from this reserve.

 

Réserve des descendants

Reserve of descendants

 

Le montant de la réserve des descendants dépend du nombre d’enfants de la personne décédée :

The amount of the reserve depends on the number of children of the deceased person:

 

1/2 du patrimoine, pour 1 enfant

1/2 of property, for 1 child

 

2/3 du patrimoine, pour 2 enfants

2/3 of property, for 2 children

 

3/4 du patrimoine, pour 3 enfants ou plus

3/4 of property, for 3 children or more

 

Exemple : Jean décède laissant 2 enfants.  Les enfants bénéficient d’une réserve égale à 2/3 du patrimoine de Jean.

Example:  Jean dies leaving 2 children.  The children benefit from a reserve equal to 2/3 of Jean’s property.

 

Le patrimoine sur la base duquel la réserve est calculée, comprend :

The property on the basis of which the reserve is calculated, includes:

 

  • les biens dont la personne décédée était propriétaire lors du décès

the property owned by the deceased person at the time of death

 

  • les donations ou legs faits par la personne décédée

the donations or legacies made by the deceased person

 

Pour les donations et legs faits au bénéfice du conjoint survivant, il y a une exception qui permet à la personne décédée de gratifier le conjoint avec un droit d’usage (usufruit) des biens laissés.

For donations and legacies made for the benefit of the surviving spouse, there is an exception which allows the deceased person to give to the spouse a right of use of property left.

 

Réserve du conjoint survivant

Reserve of surviving spouse

 

S’il n’y a pas de descendants, alors le conjoint survivant de la personne décédée bénéficie d’une réserve.

If there are no descendants, then the surviving spouse of the deceased person benefits from a reserve.

 

Cette réserve du conjoint survivant est fixée à 1/4 du patrimoine laissé.

This reserve of the surviving spouse is set at 1/4 of the property left.

 

Action en réduction des donations ou legs excessifs

Action for reduction of excessive donations or legacies

 

Si la personne décédée a gratifié une personne de façon à porter atteinte à la réserve, les descendants (ou le conjoint) peuvent demander une réduction de ces donations ou legs excessifs.

If the deceased person gave to a person in a manner as to violate the reserve, the descendants (or the spouse) may request a reduction of the excessive donation or legacy.

 

Concrètement, cette réduction se fait par le paiement par le bénéficiaire de la donation ou leg excessif, d’une “indemnité” égale à la valeur du dépassement de la réserve.

Practically, this reduction is done through the payment by the beneficiary of the excessive donation or legacy, of an “indemnity” equal to the value of the excessive portion.