Obligation de quitter le territoire / Obligation to leave the territory

 

Motifs pour obligation de quitter le territoire / Grounds for obligation to leave the territory

L’obligation de quitter le territoire français peut être imposée par la préfecture dans différents cas :

The obligation to leave the French territory may be imposed by the prefecture in different cases:

 

  • entrée irrégulière en France

undocumented entry into France

 

  • séjour après expiration de visa, sans avoir obtenu un titre de séjour

stay after entry visa expiration, without having obtained a new visa

 

  • refus de délivrance ou renouvellement d’un titre de séjour

refusal of issuance or renewal of visa

 

  • retrait d’un titre de séjour

withdrawal of visa

 

  • pas de demande de renouvellement d’un titre de séjour expiré

no application for renewal of expired visa

 

  • retrait ou refus de récépissé de demande de carte de séjour

withdrawal or refusal of receipt of visa application

 

  • refus de qualité de réfugié ou protection subsidiaire

refusal of refugee status or subsidiary protection

 

  • menace pour l’ordre public

threat to public order

 

  • travail sans autorisation de travail

work without work authorization

 

Large pouvoir d’appréciation / Broad discretionary power

Un étranger se trouvant dans un des cas indiqués ci-dessus, ne sera pas forcément obligé à quitter le territoire.  En effet, le préfet dispose d’un large pouvoir d’appréciation, lorsqu’il prononce une obligation de quitter.

A foreigner falling within one of the cases indicated above, will not necessarily be obligated to leave the territory.  Indeed the prefect enjoys a broad discretionary power when he issues an obligation to leave.

 

Le préfet doit examiner chaque situation personnelle et familiale et prendre en compte les circonstances faisant obstacle à une obligation de quitter, notamment l’intérêt supérieur de l’enfant, la vie familiale, et l’état de santé.

The prefect must examine each personal and family situation and take into account the circumstances weighing against an obligation to leave, including the superior interest of the child, family life, and health condition.

 

Délai de départ volontaire / Voluntary departure period

L’étranger dispose en règle générale d’un délai de 30 jours pour quitter le territoire.

The foreigner has as a general rule a period of 30 days to leave the territory.

 

Le préfet peut décider d’accorder un délai plus long que 30 jours, pour tenir compte de circonstances individuelles de l’étranger, notamment : enfant scolarisé, contrat de travail.

The prefect may decide to allow a period longer than 30 days, to take into account individual circumstances of the foreigner, such as child in school, work contract.

 

Obligation de quitter sans délai / Obligation to leave without delay

A l’inverse, le préfet peut décider que l’étranger est obligé de quitter sans délai le territoire français dans certains cas :

On the other hand, the prefect may decide that the foreigner is obligated to leave without delay the French territory in certain cases:

 

  • menace pour l’ordre public

threat to public order

 

  • refus de demande de titre de séjour manifestement infondée ou frauduleuse

refusal of visa application manifestly baseless or fraudulent

 

  • séjour irrégulier sans demande de titre ou renouvellement

undocumented stay without visa or renewal application

 

  • non respect d’une obligation de quitter précédente

non compliance with previous obligation to leave

 

  • utilisation d’un titre de séjour ou document d’identité faux

use of false visa or identity document

 

  • pas de document d’identité ou résidence

no identity document or residence

 

  • décision d’éloignement prise par un autre état Schengen

deportation decision taken by another Schengen state

 

  • déclaration explicite par l’étranger de son intention de ne pas quitter le territoire français

explicit declaration by foreigner of his intention not to leave the French territory

 

Interdiction de retour / Prohibition of return

Le préfet systématiquement assortit l’obligation de quitter le territoire, d’une interdiction de retour :

  • d’une durée maximale de 3 ans, lorsque aucun délai de départ volontaire n’a été accordé à l’étranger

 

  • d’une durée maximale de 2 ans, si l’étranger est resté irrégulièrement en France au-delà du délai de départ volontaire

 

The prefect systematically issues, together with the obligation to leave the territory, a prohibition of return:

  • of maximum duration of 3 years, where no voluntary departure period was afforded to the foreigner

 

  • of maximum duration of 2 years, if the foreigner stayed illegally in France beyond the voluntary departure period 

 

Le préfet peut aussi prononcer une interdiction de retour (d’une durée maximale de 2 ans) si un délai de départ volontaire est accordé pour l’obligation de quitter le territoire.

The prefect may also issue a prohibition of return (of maximum duration of 2 years) if a voluntary departure period is given for the obligation to leave the territory.

 

Des circonstances humanitaires peuvent toutefois justifier que le préfet ne prononce pas d’interdiction de retour.

Humanitarian circumstances may however justify that the prefect does not issue a prohibition of return.

 

L’interdiction de retour interdit pour l’avenir un séjour en France mais également dans l’Union européenne.

The prohibition of return prohibits for the future a stay in France as well as in the European Union.

 

La durée de l’interdiction de retour est décidée en tenant compte de :

  • durée de présence de l’étranger en France
  • nature et ancienneté de ses liens avec la France
  • mesure d’éloignement précédente
  • menace pour l’ordre public.

 

The duration of the prohibition of return is decided taking into account:

  • duration of presence of foreigner in France
  • nature and length of his ties to France
  • previous deportation
  • threat to public order

 

L’interdiction de retour ne doit pas porter une atteinte disproportionnée au droit au respect de la vie privée et familiale.

The prohibition of return must not cause a disproportionate violation of the right to private and family life. 

 

Abrogation d’interdiction de retour / Cancellation of prohibition of return

Pour demander une abrogation de l’interdiction de retour, l’étranger doit résider hors France (sauf s’il est emprisonné ou assigné à résidence).

To request cancellation of the prohibition of return, the foreigner must reside outside France (except if he is imprisoned or under house arrest).

 

Lorsqu’un étranger quitte le territoire volontairement au plus tard 2 mois après le délai de départ imparti, l’interdiction de retour est abrogée.

When a foreigner leaves the territory voluntarily at the latest 2 months after the departure period given, the prohibition of return is cancelled.

 

Recours contre une obligation de quitter / Challenge of an obligation to leave

L’étranger qui reçoit une obligation de quitter le territoire peut la contester devant le tribunal administratif.

The foreigner who receives an obligation to leave the territory may challenge it before the administrative tribunal.

 

Tant que le juge administratif ne s’est pas prononcé sur le recours, l’étranger ne peut pas être forcé au départ.

As long as the administrative judge has not ruled on the challenge, the foreigner may not be forced to leave.

 

Pour plus d’informations :  Obligation de quitter la France (OQTF) | service-public.fr

For more information:  Obligation de quitter la France (OQTF) | service-public.fr

 

Demande de titre de séjour / Visa application

Si l’étranger a déposé une demande de titre de séjour, il peut quand même être obligé de quitter le territoire, tant que sa demande n’est pas acceptée.

If the foreigner has filed a visa application, he may however be obligated to leave the territory, as long as his application is not accepted.

 

 

Nombre d’obligations de quitter / Number of obligations to leave

Le nombre d’obligations de quitter le territoire était 85 268 en 2017.

The number of obligations to leave the territory was 85 268 in 2017.

 

En 2013, ce nombre était 88 950 (dont 28 605 sans délai, et 60 345 avec délai).

In 2013, this number was 88 950 (of which 28 605 without delay, and 60 345 with delay).

 

Le taux d’exécution des obligations de quitter le territoire en 2017 a été faible : 20%.

The rate of execution of obligations to leave the territory in 2017 was low: 20%.